L’association Reconstruire ensemble part à la conquête du vivre-ensemble

reconstruire ensemble logoOLJ 06/09/2014

Reconstruire ensemble, qui œuvre à la promotion de la tolérance mutuelle en terre libanaise, organise du dimanche 7 septembre au lundi 15 septembre un périple intitulé « Liban, terre d’hospitalité et du vivre-ensemble ». Créée en 2011 à l’initiative du père Maroun Atallah, chantre de la promotion de l’unité libanaise depuis de longues années, cette organisation laïque est mue par une idée , « Connaître, c’est aimer ». Pour les bénévoles impliqués, il ne peut y avoir un Liban uni et solidaire que par l’acceptation de toutes les communautés religieuses qui aspirent à vivre en paix dans leur pays. Si les épreuves que le pays a subies ont encouragé la méfiance, le communautarisme n’est pas une fatalité. Cela passe nécessairement par la rencontre et l’échange. Aussi, il est logique que des chrétiens, des druzes, des chiites, des sunnites se mélangent le temps d’une soirée, d’un voyage ou d’une prière, et apprennent à découvrir les valeurs qui font leur richesse. Ce périple de 9 jours vise aussi à souder les communautés autour d’un patrimoine oriental commun : le Liban est héritier d’une histoire millénaire qui dépasse de loin les clivages religieux. De Beyrouth à Jbeil et Jounieh, en passant par le Chouf, Wadi el-Taym, la vallée de Qadischa et Notre-Dame de Quannoubine, les participants auront tout loisir de découvrir ou de redécouvrir l’histoire du pays et de ses communautés. Ce pèlerinage à travers les siècles se veut hétéroclite et propose des tables rondes réunissant des intellectuels et partisans de la paix, tels que Samir Frangié ou Antoine Messarra, des visites de lieux sacrés, des repas partagés avec différentes communautés : de quoi rendre compte de l’élan vital qui caractérise le pays. Soutenue par des imams, des prêtres, des laïcs et d’autres associations telles qu’Offre-Joie ou l’Œuvre d’Orient, Reconstruire ensemble organise toute l’année des rencontres littéraires, convaincu de l’importance de la culture dans la formation d’un esprit commun. L’association encourage également les jeunes Libanais à prendre conscience du passé de leur pays afin de ne pas répéter les mêmes erreurs. Cela passe par la reconnaissance des fautes de chacun, chrétiens et musulmans notamment, dans les conflits qui ravagent l’Orient. Financée grâce aux dons des municipalités, des donateurs privés libanais et étrangers, et à la générosité des familles qui hébergent gratuitement les participants lors d’événements plurijournaliers, l’association existe au-delà des frontières du pays, et s’étend de l’Irak à la Syrie, en passant par la France et la Suisse. En mai et juin 2014, Libanais et Suisses ont arpenté le territoire helvétique en vue d’une promotion parallèle de la paix et de la diversité culturelle de part et d’autre de la Méditerranée. Pour se joindre à une ou plusieurs étapes du pèlerinage en compagnie de Libanais et d’étrangers de tous horizons, contacter Charlotte Farhat au 03/453075, ou le père Hani Tawk au 03/770034. Pour obtenir des informations sur l’association, se connecter sur reconstruireensemble.org