Une aide pour le Liban

Non classé
Marie-Laure Sturm et Bernadette Bonvin apporteront leur aide au Liban avec l'association Reconstruire ensemble. LE NOUVELLISTE

Marie-Laure Sturm et Bernadette Bonvin apporteront leur aide au Liban avec l’association Reconstruire ensemble. LE NOUVELLISTE

27.08.2014, 00:01 – Sierre

Du 7 au 15 septembre, l’association Reconstruire ensemble s’envolera en direction du Liban. La délégation, à forte coloration sierroise, apportera un soutien à ce pays dans le besoin. « Par ce périple, nous voulons montrer au peuple libanais une solidarité concrète. Les aides financières auront une place dans nos bagages. Mais le plus important sera le sourire sur notre visage », confie Marie-Laure Sturm, présidente de l’association.

Les débuts à Sierre

Ce projet vit le jour grâce à la venue à Sierre du père Maroun Attalah, fondateur de Reconstruire ensemble, lancée au Liban il y a plus de vingt-cinq ans. Après les Rencontres Orient-Occident 2013, au château Mercier de Sierre, Marie-Laure Sturm décida, avec le père Maroun, que leurs deux nations devaient se rencontrer et échanger. Aussitôt dit, aussitôt fait. Quelques mois plus tard, la présidente se rendit au Liban pour la première visite.

Aujourd’hui, plus de vingt membres, principalement sierrois, apportent leur aide à cette cause. Bernadette Bonvin, membre du comité de l’association, se dit  » très sensible au respect que prêche cette association et ses membres. Je me mets au service de Reconstruire ensemble pour prôner la paix, ici et là-bas. » Marie-Laure Sturm parle, quant à elle, de « l’expérience du vivre ensemble et du survivre ensemble. Un pays comme le Liban est perpétuellement en panique, en insécurité. Pourtant, ils n’en ont pas oublié le sens de l’hospitalité, qui est relativement similaire à celui des Valaisans. » La présidente se dit touchée par « l’humanité et la spiritualité qui règnent là-bas. La culture et les habitants de ce pays ont un charme que je ne saurai décrire par des mots. Il y a, en moi, un courant de chaleur orientale qui me nourrit depuis ces rencontres. »

Des projets pour la suite

Les idées, pour l’évolution de l’association, ne manquent pas si on en croit Bernadette Bonvin. « Nous avons des projets à moyen et à long termes ». On relèvera notamment l’idée des Jeux mondiaux de la paix, qui devraient démarrer en Suisse et se balader autour de la planète. « A plus long terme, nous aimerions construire un chalet suisse au Liban et y développer un lieu de rencontre et d’échange de cultures et de traditions », conclut la présidente. CHD

Source : Le Nouvelliste