Le ministère du Tourisme et Live Love Beirut font ensemble la promotion du Liban

Non classé
Les cinq fondateurs de Live love Beirut, Sandro Jazzar,Abbas Sibai, Youmna Chamcham, Eddy Bitar et Georges Bitar.

Les cinq fondateurs de Live love Beirut, Sandro Jazzar,Abbas Sibai, Youmna Chamcham, Eddy Bitar et Georges Bitar.

Anne-Marie El-HAGE, 19/05/2014

Comment convaincre les touristes étrangers de venir au Liban cet été ? La réponse est simple. En utilisant une campagne qui a rencontré un vif succès et qui mobilise tous les amoureux du Liban, Libanais ou étrangers. C’est exactement ce qu’a fait le ministère du Tourisme, qui a annoncé hier, lors d’une conférence de presse, par la voix du ministre Michel Pharaon, qu’il adoptait la campagne d’une ONG, Live Love Beirut, pour la promotion du pays du Cèdre. Une première de la part d’un ministère dans sa reconnaissance du travail de la société civile.

Car Live Love Beirut et ses cinq membres fondateurs, Youmna Chamcham, Eddy Bitar, Sandro Jazzar, Abbas Sibaï et Georges Bitar, ont fait un travail de titan en l’espace de deux ans. Venus d’horizons différents, ces jeunes avaient une chose en commun, leur détermination à lutter contre la morosité ambiante et le découragement. « Nous avions pour objectif de donner de l’espoir aux jeunes et de montrer la beauté du Liban », explique Eddy Bitar, professionnel de l’écotourisme et de l’événementiel. Aussitôt rejoints par un groupe de bénévoles, ils ont non seulement poussé les Libanais à découvrir leur pays, mais ils les ont aussi encouragés à poster des photos et impressions de balades. « Il s’agissait de partager des images positives de sites, de thèmes ou d’événements, et de montrer par le biais de ces photos la beauté du pays », indique Youmna Chamcham. Des jeux, des animations et des récompenses, parmi lesquelles le bracelet « Live Love Beirut » ont créé l’émulation.

Une précieuse base de données
Résultat, plus de 88 000 photos du Liban ont été partagées sur le site Web de l’association. Elles ont été vues par plus de 5,5 millions de visiteurs à travers le monde et ont obtenu non moins de 1,5 million de « Like » sur les différents réseaux sociaux, à savoir Instagram, Facebook, Twitter. Quant à l’ONG, suivie par 50 000 personnes sur Facebook et Instagram, elle s’autofinance par la vente de ses bracelets dans 52 pays. C’est dire le succès de l’initiative qui a constitué une remarquable base de données. « Nous recevons entre 400 et 500 photos par jour. Les deux plus belles sont sélectionnées et postées sur la vitrine du site, sur la page Facebook et sur le site Instagram. Les autres servent à alimenter notre base de données », souligne la jeune Web designer, qui a poursuivi ses études en Californie.

Une base de données que la jeune association a mise au service du ministère du Tourisme. « Nous avons voulu offrir cela à l’État libanais car nous croyons en notre pays », affirme encore M. Bitar. Désormais, la page Web du ministère du Tourisme héberge le site de la jeune association qui décortique, images à l’appui, les sites du Liban par région, mais aussi par type, comme les lieux de culte chrétiens ou musulmans, le tourisme culturel ou les sites naturels.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Youmna et Eddy ont appris hier que leur application Eyevoice a été lancée par l’App Store d’Apple. Une application gratuite qu’ils ont développée avec leur collègue Amer Emran durant trois mois au California Institute of Technology, après avoir créé une start-up purement libanaise. Celle-ci permet de montrer des photos du Liban et du monde entier aux amateurs de voyage, cartes à l’appui, avec des détails sur les destinations, les villes, les adresses et bien entendu le lieu exact où a été prise la photo. L’application attire déjà les enseignes internationales qui y voient un moyen de promouvoir leurs produits. « Nous devons cela à tous ceux qui se mobilisent pour nous envoyer leurs photos », affirme Eddy Bitar, tout en remerciant l’ensemble des fans de Live Love Beirut.

Source : L’Orient Le Jour