Mort de la pianiste et compositrice Rosa Guraieb Kuri

Non classé
Rosa Guraieb Kuri

Rosa Guraieb Kuri

La pianiste et compositrice mexicaine Rosa Guraieb Kuri, qui a reçu le prix Byblos 2012, est décédé le 3 mars 2014 à l’âge de 82 ans.

La mort de cet auteur exceptionnel, dont l’œuvre Murallas est mentionné dans l’Encyclopédie internationale des compositeurs de la femme, a été publié hier par le centre de Música Mexicana de Concierto de la Sociedad de Autores y Compositores de México (SACM).

Rosa Guraieb Kuri, élève des compositeurs éminents José Pablo Moncayo et Carlos Chávez, né à Matías Romero, Oaxaca, en 1932.

Dans sa ville natale, elle a appris à jouer au piano dès l’âge de quatre ans. Après avoir déménagé avec sa famille dans la capitale, elle a reçu des leçons privées pour améliorer sa technique.

Elle a étudié à l’Institut national des Beaux-Arts (INBA) en 1948 où elle a obtenu le certificat de Professeur de Première Catégorie de Piano et prend des cours de piano, la théorie et l’harmonie au Conservatoire de Musique de Beyrouth, au Liban.

En 1950, elle entre au Conservatoire National de Musique de Mexico, une élève  remarquable de José Pablo Moncayo (1912-1958) et Carlos Chávez (1899-1978).

En outre, elle a suivi des cours avec des musiciens exceptionnels tels que Rodolfo Halffter (1900-1987), Stephen Lang (1933), Mario Lavista (1943) et Daniel Catan (1949-2011).

Dans les années 1950, elle a pris des cours d’harmonie et de piano à l’École de musique de l’Université de Yale aux Etats-Unis. Elle a été soliste avec l’Orchestre symphonique du Mexique.

En tant que compositeur, elle a créé, entre autres œuvres, Sonata, pour violon et piano, Réminiscences, pour quatuor à cordes, Chant pour la paix, pour hautbois, basson et piano, et Murallas, cette dernière œuvre a été mentionné dans l’Encyclopédie internationale des Femmes Compositeurs.

De 1991 à 2002, après la composition et l’exécution de ses œuvres sur les scènes internationales, l’œuvre de Guraieb « Pieza cíclica » a été intégré à World’s Music Days de Hong Kong, où elle a été interprétée par la pianiste chinoise Mary Lee.

Son activité artistique continua de 2002 à 2007, avec des concerts en Europe, accompagnée par Mauricio Náder au piano.

Traduit de l’espagnol par Patricia Atallah