Hommage à Yasser Hawari

Non classé

Homme de plume et d’engagement

Yasser Hawari

Hommage à Yasser Hawari

Bahjat RIZK | OLJ 29/03/2014

Yasser Hawari fut un véritable pionnier de la presse arabe et libanaise à l’étranger. Il a formé, avec son épouse Leila, un couple référent, durant plus de quatre décennies, pour la communauté libanaise de Paris, tant au niveau de la communication que de la culture et des œuvres sociales. Ils étaient inséparables et complémentaires : lui dans une analyse rigoureuse et retenue, et elle dans un enthousiasme entraînant, jovial et généreux.

Je l’ai connu durant plus de deux décennies, mais je savais déjà qu’une amitié l’avait lié à mon père depuis les bancs de l’université et qu’ils avaient partagé ensemble des causes communes. C’était un grand défenseur de la liberté de la presse et de l’ouverture, tant à l’Occident qu’au monde arabe. Il incarnait le Liban tolérant, pluriculturel, sage et prévoyant. Il était fier, fidèle et fiable.

Je le revois dans une de ses dernières apparitions publiques, lors de la présentation de son ouvrage La mosaïque et l’échiquier dont la couverture le présente tel qu’en lui-même : profond, élégant et énigmatique. Il laisse derrière lui de nombreux admirateurs et amis et quatre descendants, qui continuent à porter brillamment, dans différents domaines, l’œuvre et le testament de leur père.

Source : L’Orient Le Jour

Pour mémoire, Yasser Hawari avec Ricardo Karam, 2005 :