Création féminine au Maghreb et au Moyen-Orient

Non classé

Le Cercle des amis d’Assia Djebar a le plaisir de recevoir Mounira Chatti pour une rencontre intitulée :

Création féminine au Maghreb et au Moyen Orient

le vendredi 4 mai à à 20h

Au café La contrescarpe
57 rue Lacépède, Paris 75005 – Métro Monge

La littérature est le lieu où se déploie la liberté : celle de déconstruire le monde, celle d’affirmer un engagement poétique et politique. Pour les femmes qui écrivent, en particulier celles qui sont issues du monde arabe, il s’agit d’abord de restituer les voix des femmes, leur représentation du monde, leur témoignage sur une « condition féminine » encore soumise au point de vue et au pouvoir des hommes. L’écriture donne la parole aux femmes, elle est le lieu où émerge le sujet féminin en tant que voix, corps, « je» désirant et écrivant. Elle dénonce les excès dans lesquels leur condition les retranche : l’isolement, la solitude, les violences sous toutes leurs formes, la folie…

Afin de mieux vous accueillir, confirmez votre participation
au 01 43 36 82 88 ou à assiadjebar.lecercledesamis@gmail.com

Mounira Chatti est maître de conférences de Littérature comparée à l’université de la Nouvelle-Calédonie depuis 2002, actuellement en disponibilité. Auteure d’une thèse sur la littérature de la déportation (1995). Elle a dirigé deux ouvrages collectifs : Pouvoirs et politiques en Océanie (L’Harmattan, 2007) et Femmes et création (L’Amandier, 2012). A publié une vingtaine d’articles sur la littérature francophone, arabe, etc. A publié un roman, Sous les pas des mères (L’Amandier, 2009) ainsi que deux nouvelles, Les rumeurs de Ksour et Profession : téléprospectrice.

Bibliographie spécifique à la thématique :

  1. « L’écriture est dévoilement » (à propos d’Assia Djebar et Nawal El Saadawi), in : Femmes et création, dir. M. Chatti, Paris, L’Amandier, 2012, p. 109-123.
  2. « D’elle à je : une trajectoire identitaire et poétique » (à propos de l’œuvre romanesque et autobiographique de Nina Bouraoui), in : Femmes et écriture de la transgression, dir. H. Gafaiti et A.Crouzières, Paris, L’Harmattan, 2006.
  3. « L’envers de l’Algérie ou l’exil intérieur », in : Rachid Boudjedra : une poétique de la subversion, tome 2, dir. de H. Gafaïti, Paris, L’Harmattan, 2001, p. 237-249.

http://www.assiadjebarclubdelecture.blogspot.com