Etel Adnan et Simone Fattal exposent à Paris

Non classé
Encre de Chine d’Etel Adnan.

Encre de Chine d’Etel Adnan.

Jusqu’au 18 février, Etel Adnan et Simone Fattal exposent à la galerie Ivana de Gavardie, Paris VIe.

Les dessins d’Etel Adnan sont présentés comme suit: «Une manière qui n’appartient qu’à elle, un trait qui ne ressemble qu’à lui-même – douceur du ciel, d’un fleuve, variations de l’eau, nuages en leur ferme existence –, jeu de nuances de l’encre, ses noirs et ses gris, gardant à la blancheur son mouvement, sa vibration – la clarté juste devant soi, la tendresse, dans un pont élancé et serein, des cheminées joyeuses et graves. Et se réapprend, ainsi, qu’un dessin est à sa manière un visage, révélant une vérité qui se montre, ne peut être cachée à qui regarde avec l’attention et l’innocence qu’exigent de nous toutes choses.»

Les sculptures de Simone Fattal sont, lit-on, des «formes claires, profondes, revenues à la surface de la matière pour laisser deviner un monde – sous-jacent au nôtre, présupposé par lui, fondamental – dont elles sont les figures tutélaires, – un monde au seuil duquel il nous appartient de demeurer, dans un trouble, où se font jour des impressions familières, lointaines, une mémoire, à laquelle ces êtres donnent corps, se tenant là où se modèle le surgissement de leur apparition: habitant un mystère – qu’ils ne sauraient, ne voudraient quitter – vivant pour le garder».

Source : L’Orient Le Jour