Raï au Hezbollah : « L’Etat doit séparer la politique de la religion »

Non classé
Le patriarche Raï a souligné de construire un "Etat civil démocratique" au Liban. Photo AFP -

Le patriarche Raï a souligné de construire un "Etat civil démocratique" au Liban.

Les dirigeants libanais doivent s’abstenir « de se mêler des affaires des autres », selon le parti de Dieu.

Lors d’une rencontre avec une délégation du Hezbollah dans la ville de Jbeil, le patriarche maronite Béchara Raï a souligné la nécessité de « séparer l’Etat de la religion » et de construire un « Etat civil démocratique » au Liban. « L’Etat doit séparer la politique de la religion…mais ne doit pas séparer la politique de Dieu », a affirmé Mgr Raï, tout en indiquant que les musulmans et les chrétiens peuvent coopérer ensemble pour la création d’un Etat civil qui respecte la diversité de la population.

Le patriarche a également appelé les responsables politiques à relancer le dialogue national pour résoudre les différences et venir à bout de l’instabilité.

De son côté, la délégation du Hezbollah, dirigée par cheikh Mohammed Amro a dit espérer que les dirigeants libanais « adoptent la logique dans leur activités politiques et qu’ils s’abstiennent de se mêler des affaires des autres (pays) ». « La situation au Liban est pour l’instant stable, alors que la situation régionale est difficile et compliquée, a affirmé la délégation hezbollahie. Le Liban ne peut pas supporter davantage d’instabilités militaire, politique ou sécuritaire ». Rappelant les propos du pape Jean-Paul II sur le pays des Cèdres, la délégation a également souligné que le « Liban est un message et un exemple pour le monde entier. Le seul moyen de le préserver est à travers le dialogue et la raison et non pas autrement ».

Source : L’Orient le Jour