Amin Maalouf honoré pour son œuvre littéraire

Non classé

Le célèbre romancier et journaliste libanais Amin Maalouf a obtenu lundi 26 décembre le prix de la fondation culturelle Sultan Bin Ali Owais. Pour sa 12ème édition 2010/2011, cette fondation a voulu rendre hommage à une œuvre littéraire foisonnante émergée d’un lot de 162 participants. Une distinction dotée de 120.000 dollars attribuée à un écrivain ayant pour le moins marqué la littérature contemporaine.

Amin Maalouf, incarne « une mémoire féconde qui a tant servi à mettre en lumière des pans entiers de l’histoire de l’Orient, en particulier l’histoire des Arabes et des Musulmans, dans un style narratif fluide et d’une grande pertinence » a déclaré Abdul Hamid Ahmad, secrétaire général de la manifestation.

A travers ses écrits il a jeté autant de passerelles entre l’orient et l’occident. Ses romans les plus connus tels Les croisades vues par les arabes, Le rocher de Tanios, Léon l’Africain, Samarcande, Les jardins de lumière, Les échelles du levant ou encore Origine ont contribué du coup à mieux faire connaître bon nombre des péripéties et faits qui ont jalonné l’histoire du monde arabe et islamique.

Quatre autres lauréats de différentes catégories font aussi partie des gagnants. Mohammad Ali Sahmsul Din, du Liban, pour le Prix de poésie, Radwa Ashour d’Egypte a eu la récompense de dramaturge. Faisal Darraj, de Palestine, s’est distingué dans la littérature et les études de critique, tandis que Abdul Aziz Al Douri, d’Irak, a gagné le prix des études humaines. Les prix seront remis lors d’une cérémonie spéciale qui sera organisé à Dubai.

Yasmine. S.Z. – Source : El Watan