Raï : Pour certains responsables, la population est quantité négligeable

Non classé

10/05/2011

Convivance Le patriarche Béchara Raï a de nouveau critiqué hier certains responsables politiques qui contribuent, par leurs prises de position, à prolonger la paralysie des institutions et se conduisent comme si la population était quantité négligeable, alors même que les Libanais expriment jour après jour leur attachement à ces institutions.

Le chef de l’Église maronite a formulé ses critiques en marge des rencontres qu’il a eues avec le député Ali Osseiran et l’ancien ministre Albert Mansour.

Sur un autre plan, les préparatifs du sommet religieux qui se tient jeudi à Bkerké se poursuivent activement. Le communiqué final émanant de ce sommet a été travaillé en détail et est dans sa phase finale.

Le sommet prend d’autant plus d’importance que, comme l’a noté hier M. Walid Joumblatt, le monde arabe passe par une phase critique où la discorde confessionnelle frappe aux portes. De ce fait, le modèle de liberté et de pluralisme identifié par Jean-Paul II avec le Liban revêt de plus en plus d’importance.

Convivance et entente nationale seront les maîtres mots de la rencontre, qui s’abstiendra soigneusement d’entrer dans les dédales de la politique ou d’aborder des sujets qui divisent les Libanais, comme celui des armes du Hezbollah ou du tribunal international.

Face aux dérives centripètes qui menacent la cohésion nationale et au problème de la « double allégeance », le sommet religieux insistera sur le Liban « patrie définitive » pour tous les Libanais et « démocratie parlementaire ».

Le communiqué condamnera toute atteinte aux lieux de culte dans le monde arabe et, tout en exprimant ses inquiétudes à l’égard des développements qui s’y produisent, prônera les voies pacifiques de changement et l’engagement résolu dans les réformes démocratiques.

Source: L’Orient Le Jour