Journalistes contre la violence condamne l’agression contre l’équipe de la MTV à Ghobeiry

Non classé

26/04/2011

L’association Journalistes contre la violence (JCV) a condamné l’agression de militants du Hezbollah contre l’équipe de la MTV, formée du reporter Georges Eid et du cameraman Roger Hanna, vendredi dernier à Ghobeiry. L’équipe de la MTV, qui faisait une enquête journalistique sur un empiètement sur des biens-fonds dans la région, a été attaquée par des militants du parti, qui ont tenté d’arracher la caméra des mains de M. Hanna avant de tirer des coups de feu en l’air pour tenter d’effrayer les journalistes, indique Journalistes contre la violence. Les militants ont empêché les journalistes de la MTV de poursuivre leur enquête et leur ont fait comprendre qu’il fallait obtenir un permis du directoire du Hezbollah pour pouvoir filmer sur les lieux, note JCV dans son communiqué.
« L’association appelle les autorités concernées à prendre les mesures nécessaires vis-à-vis des responsables de cette agression, pour que ce genre de pratiques miliciennes infamantes ne se reproduisent plus. L’association met en garde contre la persistance des forces de facto à vouloir spolier la dignité des Libanais et établir leur suprématie à l’aide des armes illégales, en annihilant au passage la liberté d’opinion et d’expression dans le cadre d’un plan systématique visant à saper ce qui reste comme présence étatique, à semer le chaos et à faire régner la loi de la jungle », a ajouté JCV. L’association a enfin établi le lien entre la question des biens-fonds et les attaques, dans ce cadre, contre les forces de l’ordre qui tentent d’arrêter les contrevenants, l’affaire du rapt des cyclistes estoniens et le dossier des attaques syriennes, l’objectif ultime étant la déstabilisation permanente de l’État, selon Journalistes contre la violence.
Dans un communiqué, les Forces libanaises ont également condamné l’agression contre l’équipe de la MTV, estimant qu’il s’agit là de « pratiques dangereuses qui portent atteinte à la liberté ». Les FL ont appelé les autorités concernées à mettre fin à ce genre d’agressions qui « portent atteinte à la réputation du Liban ».

Source: L’Orient Le Jour