S. Gemayel de Bnech’i : La rencontre de Bkerké a brisé la glace

Non classé

21/04/2011

Le député Samy Gemayel reçu par le député Sleimane Frangié à Bnech’i, en présence de cadres des Marada et des Kataëb.
Le député Samy Gemayel reçu par le député Sleimane Frangié à Bnech’i, en présence de cadres des Marada et des Kataëb.

Le député Samy Gemayel a été reçu hier par le député Sleimane Frangié en son domicile à Bnech’i. Les deux hommes ont discuté, selon un communiqué du courant des Marada que préside Frangié, « de dossiers relatifs aux chrétiens qui ne font pas l’objet d’un litige entre les quatre pôles qui se sont réunis à Bkerké ». À l’issue de l’entretien, M. Gemayel a déclaré que « la rencontre de Bkerké a brisé la glace ».

Il a rappelé que le parti Kataëb, dont il est le coordinateur du comité central, a tenu une première réunion avec M. Frangié il y a un an. Le député a parlé des trois étapes de réconciliation, selon lui, entre les pôles chrétiens : briser la glace et tourner la page du passé, se mettre d’accord sur des dossiers d’intérêt commun comme la lutte contre l’implantation des réfugiés palestiniens ou la vente massive de terrains, par exemple, et, enfin, discuter de questions plus stratégiques comme celles du Tribunal spécial pour le Liban ou des armes du Hezbollah. M. Gemayel a assuré que le processus était enclenché et serait poursuivi « quels que soient les obstacles ».

Les réactions à la réunion quadripartite de Bkerké se sont par ailleurs poursuivies hier. Le député Georges Adwan, du bloc des Forces libanaises (FL), a estimé dans une intervention à la radio que « la poignée de main entre Geagea et Frangié était naturelle ». Le député Georges Maalouf, également du même bloc, a vu dans cette réunion « une réalisation en soi », espérant une réconciliation totale entre les leaders.

Le député Michel Hélou, du Bloc du changement et de la réforme, a souligné que « cette réunion laissera une impression excellente aux maronites en particulier et aux Libanais en général ». Du même bloc, le député Nabil Nicolas a affirmé que cette réunion « découle du principe de la nécessité du rassemblement et de la stabilité ». Le député Nehmtallah Abi Nasr, pour sa part, trouve que la rencontre des leaders maronites est une « revendication de toute la communauté », estimant qu’elle était « un succès ».

Membre du Bloc du futur, le député Amine Wehbé a souligné que « la rencontre de Bkerké revêt une importance exceptionnelle parce qu’elle contribue à rationaliser le débat politique ».

Source: L’Orient Le Jour