Pour les FL, la réunion de Bkerké a restauré un climat démocratique entre les pôles chrétiens

Non classé

21/04/2011

Le bloc parlementaire des Forces libanaises s’est réuni hier à Meerab en présence du chef du parti, Samir Geagea. Les discussions ont été axées sur trois grands sujets : d’abord la réunion interchrétienne de Bkerké, ensuite le retard dans la formation du gouvernement et enfin, la campagne de dénigrement orchestrée par le camp du 8 Mars à l’encontre du 14 Mars.

Concernant la réunion de Bkerké qui a regroupé les principaux leaders chrétiens, à savoir Samir Geagea, Amine Gemayel, Michel Aoun et Sleimane Frangié, le parti FL l’a qualifiée de très positive. « C’est une initiative qui incarne l’esprit démocratique car elle reconnaît le droit à la différence. Elle permet de s’accepter en dépit des divergences d’opinion et de discuter des différents sujets sans idées préconçues. »

S’agissant du retard dans la formation du gouvernement, les membres du bloc FL ont regretté le temps perdu, « surtout que les divergences ont lieu au sein d’un même camp (…) Le climat qui prévaut ressemble plus à un partage de butin au lendemain d’un putsch qu’à une véritable volonté de former un nouveau gouvernement capable de répondre aux besoins et appréhensions des citoyens ».

Les membres du parti FL se sont en outre longuement attardés sur la campagne de dénigrement orchestrée « par les médias syriens et par ceux du Hezbollah contre certains pôles du 14 Mars, et en particulier contre le Courant du futur ». Le parti a ainsi appelé « le gouvernement libanais, et notamment le président de la République, à prendre les mesures adéquates pour corriger la manière dont les deux pays gèrent leurs relations ».

En fin de réunion, les responsables du parti ont également déploré la situation sécuritaire qui prévaut actuellement. Ils ont appelé « les autorités concernées au sein du gouvernement de gestion des affaires courantes d’assumer leurs responsabilités à l’égard de l’insécurité qui règne dans le pays, notamment à l’aune de l’enlèvement des 7 touristes estoniens ».

Source: L’Orient Le Jour