Raï intronisé patriarche : le Liban n’appartient à aucune communauté

Non classé

27/03/2011

L'événement s'est déroulé comme le patriarche Raï le souhaitait : une communion spirituelle, un pèlerinage, un moment de prière et de gloire pour le Liban. /Photo Dalati et Nohra.

L'événement s'est déroulé comme le patriarche Raï le souhaitait : une communion spirituelle, un pèlerinage, un moment de prière et de gloire pour le Liban. Photo Dalati et Nohra.

Bkerké Le nouveau patriarche élu, Béchara Boutros Raï, a été installé patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, vendredi, par l’imposition des mains du cardinal Sfeir et du collège épiscopal maronite au cours d’une cérémonie à laquelle a assisté le chef de l’État ainsi qu’un grand nombre d’officiels, à Bkerké.

Intronisé le 25 mars, date de la fête de l’Annonciation, dont le nom en arabe, Béchara, correspond au prénom du nouveau patriarche, devant une foule considérable, le patriarche Raï, en pleine conscience de l’importance du rôle qui l’attend à la tête de l’Église maronite, a prôné l’unité, l’amour et le partenariat. « Comme la fête de l’Annonciation unifie les chrétiens et les musulmans, ainsi le Liban devrait être, comme le stipule la Constitution, un pays d’amour et de partenariat », a déclaré Mgr Raï dans son premier sermon en tant que chef de l’Église maronite. « Le Liban message ne pourra vivre qu’à la base de la parité entre ses fils, chrétiens et musulmans. Ceux-là doivent se partager le pouvoir et la gestion de ce pays que nul partie ne peut s’approprier », a-t-il poursuivi, soulignant fermement « l’importance du dialogue, de la coordination et de la collaboration entre les Églises » et la nécessité des « rapports constructifs avec les musulmans, sans lesquels la nation ne saurait tenir ». Et Mgr Raï de continuer : « Le Liban n’appartient à aucun parti, à aucune confession et si une communauté pense monopoliser le pays, c’est que cette communauté maîtrise toutes les autres ».

« Nous remercions Dieu, a poursuivi le nouveau patriarche, parce qu’il compte sur nous pour remplir notre mission, celle de suivre le chemin de nos prédécesseurs depuis plus de 1 600 ans, au Liban et en Orient ».

Les officiels présents à la cérémonie : le chef de l’État Michel Sleiman, le président de la Chambre Nabih Berry, le Premier ministre sortant Saad Hariri, le Premier ministre désigné Nagib Mikati, l’ancien président Amine Gemayel, le chef des Forces libanaises Samir Geagea, le chef du CPL Michel Aoun, le chef du PSP Walid Joumblatt et un grand nombre de personnalités politiques et religieuses.

Les félicitations se poursuivront le 27 et le 28 mars (dimanche et lundi). Le nouveau patriarche célébrera la messe d’actions de grâce le dimanche 27 mars, à 10h30, à Bkerké.

Source: L’Orient Le Jour