Un chrétien tué lors d’une fusillade dans un train en Egypte

Non classé

Publié le mardi 11 janvier 2011 à 22H45, par Mohamed Abdellah et Yasmine Saleh

© epa/7 janvier 2009 | Neuf coptes ont été blessés,en plus de sept morts, lors d’une fusillade à Nagaa Hamadi.- tdg.com

LE CAIRE (Reuters) – Un Egyptien de confession chrétienne a été abattu et au moins trois autres ont été blessés mardi par un policier musulman dans un train circulant dans le centre du pays, ont annoncé les services de sécurité.

De source médicale, on fait état de cinq blessés.

Ce meurtre survient après la mort de 23 fidèles coptes lors de l’explosion d’une bombe devant une église d’Alexandrie à la veille du Nouvel An.

Le Dr Mariam Salah a déclaré à Reuters que l’hôpital de Minieh, une ville située à mi-chemin entre Le Caire et Assiout, soignait cinq chrétiens blessés.

Elle a ajouté que l’un d’entre eux lui avait dit qu’un sixième chrétien avait été tué par balle.

Entre 200 et 400 chrétiens se sont rassemblés devant l’hôpital en réclamant une meilleure protection de la part du gouvernement. La police a eu recours à des gaz lacrymogènes pour les disperser, dit-on de source proche des services de sécurité.

Une source au sein des services de sécurité a confirmé qu’un chrétien avait été abattu et que l’agresseur était un policier musulman.

TENSIONS INTERCONFESSIONNELLES

Le ministère de l’Intérieur a précisé que ce policier s’appelait Amer Achour Abdel-Zaher, un nom à consonance musulmane.

Le ministère a aussi donné le nom du défunt et des cinq blessés, précisant qu’une blessée est l’épouse de l’homme tué. Le couple était originaire du Caire et les autres blessés sont des habitants de Minieh. Deux noms au moins donnent à penser qu’il s’agit de chrétiens.

Le ministère de l’Intérieur indique que le suspect est monté dans le train et a « ouvert le feu sur certains passagers du train avant de s’enfuir ». Il ajoute que l’homme a été arrêté à son domicile et qu’une enquête est en cours.

L’agence de presse officielle Mena précise que le train circulait entre Le Caire et Assiout, dans le sud du pays.

L’Egypte est un pays majoritairement musulman qui compte 10% de chrétiens, essentiellement des coptes.

Au lendemain de l’attentat d’Alexandrie, les coptes étaient descendus dans la rue pour accuser le pouvoir de ne pas les protéger suffisamment.

Les chrétiens égyptiens se plaignent de ne pas être traités équitablement et citent en exemple des lois rendant plus facile de construire une mosquée qu’une église. Le gouvernement affirme traiter tous les citoyens sur un pied d’égalité.

Guy Kerivel, Jean-Loup Fiévet et Nicole Dupont pour le service français.

Source: La Provence.