Agir pour nos frères d’Orient

Non classé

Jumelage avec un diocèse du Moyen-Orient ou autocollant apposé sur sa voiture, voici deux initiatives des catholiques en France pour soutenir les chrétiens d’Orient.

Un jumelage entre une paroisse et un diocèse

Mgr Chucrallah-Nabil Hage, archevêque maronite de Tyr, était en France du 26 au 28 novembre 2010 pour inaugurer le jumelage de son diocèse avec la paroisse Sainte Jeanne d’Arc à Versailles. Conférences, célébrations, repas festif ont marqué les 4 jours de sa présence. Le diocèse de Tyr se situe juste à la frontière entre le Liban et la Palestine. Le Christ lui-même s’est rendu à Tyr et à Sidon, la terre des Cananéens (Marc 7, 24). Comme l’explique le Père Amaury Sartorius, curé de la paroisse versaillaise, cette initiative découle d’une action caritative menée par « Guilde du Raid – Solidarité Liban » depuis plus de 20 ans pour parrainer des familles chrétiennes du Sud Liban. « C’est la réponse à un appel de l’archevêque qui attendait plus : une connaissance et une affection mutuelles ». Une délégation de 39 personnes se rendra au Liban pendant une semaine à Pâques (8 au 15 avril 2011). Au programme : rencontres entre responsables d’associations (Saint-Vincent-de-Paul) et de services paroissiaux (liturgie, catéchèse) et leurs homologues libanais, visite aux familles, célébrations, pèlerinage au monastère Saint Maron – Annaya qui abrite le tombeau de Saint Charbel. Si Mgr Eric Aumônier, évêque de Versailles, n’est pas du voyage, « il bénit le projet » assure Caroline de Raimond, laïque qui a mené à bien le jumelage.

Un autocollant tiré à 30.000 exemplaires

Disponible dans les paroisses du diocèse de Nanterre et à l’évêché, « il s’agit d’un autocollant à apposer sur les voitures ou en d’autres endroits » écrit Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre, dans son message de Noël 2010. Il porte l’inscription : « Liberté et justice pour les chrétiens du Moyen-Orient. Je les soutiens ». « Au Moyen-Orient, les chrétiens ont peu de possibilité d’avoir des signes chrétiens visibles (à part leurs églises). Beaucoup cependant suspendent une petite croix (comme celle d’un chapelet) au rétroviseur de leur voiture. Je propose aussi que nous fassions de même par solidarité et pour nous rappeler de prier pour eux et pour les chrétiens persécutés ». L’évêché de Nanterre reçoit des appels d’autres diocèses intéressés par la démarche ! Accompagné par Christine Roberge, déléguée diocésaine à l’Unité des Chrétiens, Mgr Daucourt célèbrera Noël avec la communauté copte de Châtenay-Malabry, le 6 janvier 2011.

Témoignage d’une diocésaine d’Arras

Sourour est associée au service diocésain de formation permanente. Elle écrit : « En ce temps de l’Avent où les chrétiens se préparent à fêter Noël, je suis invitée à témoigner de ce que vivent les chrétiens d’Irak. L’image biblique qui m’habite est celle de Marie et de Joseph à la recherche d’un endroit pour donner naissance à Jésus et pour le protéger de la violence omniprésente qui le menace ». Lire son témoignage sur le site du diocèse d’Arras.

Source: Conférence des Évêques de France.