Grenade contre le domicile de Fayçal Omar Karamé à Tripoli

Non classé

03/01/2011

Le domicile du fils de l’ancien Premier ministre Omar Karamé, Fayçal, à Tripoli a été la cible d’une grenade à main dans la nuit de samedi à dimanche.

Dimanche vers 1 heure du matin, des inconnus ont lancé une grenade à main en direction du domicile du fils de l’ancien Premier ministre Omar Karamé, Fayçal, dans le quartier de Maarad. La grenade a fait deux blessés légers, Salah Issa et Mohammad Habib, rattachés à la garde de M. Karamé. Ils ont été transportés à l’Hôpital islamique. La grenade a occasionné des dégâts matériels, notamment dans le véhicule de M. Karamé.
Au cours de la journée d’hier, MM. Omar et Fayçal Karamé ont tenu une conférence de presse conjointe.
Prenant la parole, l’ancien Premier ministre s’est voulu rassurant, indiquant que « les services de sécurité sont capables d’endiguer toute tentative susceptible de provoquer des débordements ». « Nous misons, a-t-il ajouté, sur les capacités des forces de l’ordre. » Il a révélé que, dix jours plus tôt, des inconnus à bord d’une voiture avaient procédé à des tirs en l’air devant le domicile de son fils. « Nous n’avions pas pris l’affaire au sérieux », a-t-il poursuivi.
M. Karamé a indiqué également que « les caméras de surveillance ont pu filmer ce qui s’est passé et que le film est actuellement entre les mains des forces de l’ordre, qui nous ont promis des résultats d’ici à 48 heures ». Il a aussi refusé d’accuser une quelconque partie de l’incident.
Pour sa part, Fayçal Karamé a souligné que « personne ne peut semer la zizanie à Tripoli », notant que cet acte « est d’ordre politique ».
L’incident de Tripoli a provoqué une série d’indignations.
Le président de la République, Michel Sleiman, le Premier ministre Saad Hariri ainsi que le président du Parlement Nabih Berry sont entrés en contact avec l’ancien chef de gouvernement pour condamner l’agression contre le domicile de son fils.
M. Karamé a notamment reçu des appels téléphoniques des anciens Premiers ministres Fouad Siniora et Sélim Hoss, des ministres Ziyad Baroud, Ghazi Aridi, Boutros Harb, du député Tammam Salam, de l’ambassadeur d’Arabie saoudite Ali Ousseiri, du directeur général des FSI, le général Achraf Rifi, et du chef des services de renseignements des FSI, le général Wissam Hassan.
Plusieurs personnalités se sont également rendues auprès de l’ancien Premier ministre, notamment le député Samir Jisr ainsi que divers notables et délégations de Tripoli et du Liban-Nord.
Accompagné d’une délégation tripolitaine, le secrétaire général du Courant du futur, Nader Hariri, s’est rendu au domicile de Fayçal Karamé. « Nous sommes venus nous enquérir de la santé de Fayçal Karamé », a expliqué M. Hariri.
Source: L’Orient Le Jour