Séminaire à Paris sur le traitement des déchets solides et des eaux usées au Liban

Non classé

Par Élie MASBOUNGI | 25/11/2010

La Chambre de commerce franco-libanaise a tenu, à Paris, un colloque sur des questions d’environnement, en présence du ministre Mohammad Rahhal. Ce dernier a déploré les « lenteurs » dans l’exécution des projets dans ce domaine en raison des antagonismes politiques qui déchirent le pays.

La Chambre de commerce franco-libanaise (CCFL) a organisé hier au siège de l’Unesco, place Fontenoy, à Paris, un colloque sur le traitement des déchets et des eaux au Liban, auquel assistait Mohammad Rahhal, ministre de l’Environnement. Ce dernier a jugé regrettables les « lenteurs » dans l’exécution des projets dans ce domaine, en raison des antagonismes politiques actuels, et a demandé que l’on fasse prévaloir l’intérêt général sur les considérations politiciennes.

La réunion de la CCFL s’est tenue en présence de son président et de son vice-président exécutif, respectivement Jacques Saadé et Pierre Rozek, et d’experts et spécialistes libanais et français.

Les divers problèmes de traitement de déchets solides, d’eaux usées et des eaux dites non conventionnelles ont été abordés soit au cours d’interventions individuelles, soit lors des tables rondes.

Les experts et spécialistes libanais ont exposé des problèmes spécifiques et leurs conséquences et nuisances sanitaires et environnementales, tandis que leurs collègues français proposaient des solutions et formulaient leurs observations sur ce qui est fait par les services publics libanais dans le cadre de l’aide internationale provenant de divers organismes spécialisés.

Après des mots de bienvenue de MM. Saadé et Rozek, et une déclaration liminaire de M. Élie Absi, président de l’UISF (Union des ingénieurs et scientifiques francophones), le ministre Rahhal a énuméré les défis environnementaux au Liban et les problèmes qui en découlent.

Le ministre a évoqué les politiques, l’action et les projets adoptés par son ministère et les autres départements concernés, répondant aux questions du public composé de chefs d’entreprises, d’ingénieurs et de scientifiques intéressés par le sujet.

M. Frédéric Kaplan, conseiller pour le Proche-Orient de l’ambassade de France au Liban, a pris la parole à son tour pour brosser un tableau de la situation au Liban sur un plan plus général. Il a parlé de la conjoncture politico-économique, invitant les entreprises et autres professionnels français à saisir d’intéressantes opportunités, soit par des contacts à travers des organismes franco-libanais compétents, soit en se rendant sur place.

Également à la tribune, Mme Estelle Sandré-Chardonnal, adjointe au chef du Bureau Méditerranée et Afrique australe à la Direction générale du Trésor, qui a fourni des chiffres intéressants sur les aides offertes au Liban par la France et l’Europe dans le domaine concerné (environnement et traitement de déchets, etc.). En chiffres, cette aide atteint 233 millions d’euros offerts par l’UE et 62 millions d’euros mis à disposition par la France.

Dernier intervenant français, M. Antoine Tristan Mocinikar, responsable Environnement et développement durable à l’Élysée.

À l’heure des débats par thème et des tables rondes, des conseillers du ministre Rahhal et des spécialistes libanais ont pris la parole développant des domaines très précis sur des sujets tels que le traitement des déchets solides, les eaux usées et non conventionnelles.

Parmi les participants : MM. Ibrahim Chaccour, directeur des programmes au CDR, Georges Kamar, conseiller spécial auprès de la commission parlementaire sur l’Environnement, Ibrahim Chahrour (CDR), Charles Badaro (Degrémont) et Johnny Obeid (Veolia Liban).

Dans une déclaration exclusive à L’Orient-Le Jour, le ministre Rahhal a souligné l’importance de la présence du Liban à de telles rencontres à l’étranger. M. Rahhal a dénoncé les lenteurs mises à la réalisation de certains projets, en raison de tiraillements au sein du gouvernement.

Le ministre a invité toutes les parties libanaises à mettre fin à leurs antagonismes lorsqu’il s’agit de questions et de projets d’intérêt général. « Lorsque l’on s’occupe d’environnement, de ressources hydrauliques et électriques, de santé ou des nombreux problèmes qui se posent dans le pays, tout le monde en profite », a-t-il insisté.

M. Rahhal a exprimé sa crainte de voir la paralysie actuelle du gouvernement aggraver encore la vie quotidienne des Libanais par le blocage de toute tentative émanant des pouvoirs publics. « Certains responsables sont encore très motivés pour mener à bien leurs tâches », a-t-il noté.

Source: L’Orient Le Jour

One thought on “Séminaire à Paris sur le traitement des déchets solides et des eaux usées au Liban

  1. CADRES ET JEUNES DIPLÔMÉS BONJOUR

    PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PLCC)

    Scan 4460 Hacienda Drive
    QUEBEC ,CA 94588- CANADA

    Direction des Ressources Humaines PLCC
    : representantplcc26@yahoo.ca
    Service Courriel
    : representantplcc26@yahoo.ca
    Représentation Afrique:BENIN
    RUE 310 AVENUE DU CANADA
    COTONOU /BENIN
    : representantplcc26@yahoo.ca
    ================================================================
    Accord de publication N° 210/GCI/DRH508-PLCC-2010.

    Cadres et Jeunes diplômés ,

    Dans le souci de lutter contre le voyage clandestin, la pauvreté, de promouvoir l’emploi et
    l’intégration Africaine au processus de la mondialisation, le gouvernement- Canadien lance un grand projet dénommé : PLCC ( PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE )

    Après une longue étude dynamique du phénomène de pauvreté dans les pays en voie de développement notamment les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique d’une part et en collaboration d’autre part avec le gouvernement Canadien et le plan à long terme du ministère des affaires étrangères Canadien, le présent programme prend naissance et se veut un moteur évident pour la lutte contre la pauvreté et
    la promotion de l’intégration réelle de l’Afrique. A cet effet toutes personnes désirant postuler pour travailler ou continuer les études au CANADA sont la bienvenue .

    Nous recherchons avant tout des personnes capables, sans distinction de sexe pouvant s’adapter à notre environnement de travail. La main d’oeuvre étant rare ici, nous avions ouvert notre marché vers le reste du monde afin de permettre aux jeunes diplômés d’autres pays qui sont sans emploi fixe de pouvoir toucher à la réalité.

    Par ailleurs pour la phase expérimentale, la société PLCC dispose de représentations sur chaque continent qui assurent la liaison entre leure région et la Direction; principalement la République du Bénin a été ciblée pour coordination Afrique .
    Ci-après toutes informations dont vous aurez besoin pour nous faire parvenir votre candidature.

    CONDITIONS A REMPLIR POUR TOUTE PERSONNE INTERESSEE
    – Etre âgé(e) entre 18 et 58 ans
    – Etre titulaire au moins du BEPC ou autres Diplômes Professionnels
    – Savoir parler le français ou l’anglais
    – Avoir de bonnes qualités relationnelles
    – Avoir une bonne moralité

    DOSSIERS DE CANDIDATURE
    -Une lettre de motivation dans laquelle vous mentionnerez le but de votre immigration.
    -Un curriculum vitae(CV) bien détaillé
    -Un acte de naissance ou toute autre pièce pouvant attestée votre identité
    -Diplômes obtenus
    -Une photo d’identité
    -Votre passeport pour vérification de votre disponibilité à voyager.

    Au cas où vous ne disposerez pas de passeport ,n’hésitez pas à nous le signaler dans votre lettre de motivation pour que nous puissions vous aider à entrer en possession de ce dernier.

    En outres après étude de dossiers et si éventuellement votre demande a été acceptée, nous vous fournirons les documents nécessaires à votre immigration en terre Canadienne.
    Ces pièces vous seront délivrées dans un délai entrant dans le cadre de votre immigration et ce par courrier DHL sous votre adresse actuelle.

    LES DOCUMENTS

    1- Votre carte de résidence
    2- Votre permis de travail
    3- Votre certificat d’hébergement
    4- Votre assurance vie et famille
    5- Votre visa canadien
    6- Votre billet d’avion

    Le comité dépèché pour la zone Afrique est composé de:

    Mr: MARTIN LANDRY, Mme: TELLA MARIE, Mr: GREINER MARC
    Représentant Sécrétaire Chargé des dossiers en Afrique
    suivi de quelques membres.
    Si vous etes intéressés veuillez envoyer votre dossier à notre SERVICE COURRIEL par mail suivant: representantplcc26@yahoo.ca et contactez par la suite la Représentation pour lui faire part de votre dépôt de demande d’immigration .
    NB: VEUILLEZ NOUS FAIRE PARVENIR DANS LES MEILLEURS DELAIS VOS DEMANDES SOUS LA REFERENCE
    Réf : 135/GCI/DRH508-PLCC-2010.
    Le Chargé de l’Information
    Mr MARTIN LANDRY

Comments are closed.