Vaste tournée de Sayegh dans la Békaa-Ouest, à Hasbaya et Marjeyoun pour inaugurer des centres sociaux

Non classé
Location map of Lebanon

Image via Wikipedia

25/10/2010
L’initiative est d’autant plus louable qu’elle n’est pas courante en pareilles circonstances… Le ministre des Affaires sociales, Sélim Sayegh, a entamé samedi après-midi une vaste tournée dans les régions de la Békaa-Ouest, Hasbaya et Marjeyoun afin d’inaugurer des centres sociaux relevant du ministère et pour s’informer de près des besoins sociaux de la population de ces régions.

La journée d’hier a été marquée par des visites dans plusieurs villages et localités de Hasbaya. M. Sayegh a notamment inauguré à cette occasion des centres de services sociaux à Rachaya al-Fakkhar, Kfeir et Kawkaba. Il était accompagné dans sa tournée de l’ancien vice-Premier ministre, le général Issam Abou Jamra, de Miss Liban 2009, Martine Andraos, et de plusieurs hauts fonctionnaires du ministère.

À Rachaya al-Fakkhar, où il a été accueilli par le général Issam Abou Jamra, le ministre Sayegh a prononcé une allocution dans laquelle il a notamment souligné qu’ « en dépit de tout ce qui se déroule au Liban, nous continuerons à vivre ensemble, chrétiens et musulmans ». « Ces régions frontalières resteront un havre de coexistence et de solidarité nationale et nul ne pourra remettre en cause cette réalité, a déclaré le ministre des AS. Nous devons œuvrer en vue du développement de l’homme dans cette région pour qu’il reste attaché à sa terre. La cause de l’homme et de sa dignité devrait nous unir. » M. Sayegh a annoncé dans ce cadre qu’il mettra sur pied prochainement, au sein du ministère des AS, un organisme spécialisé pour organiser le travail des artisans de manière à développer et renforcer l’artisanat dans le pays.

M. Sayegh s’est ensuite rendu au village de Kfeir où le général Abou Jamra a appelé à l’exécution de projets de développement dans les localités de la région, notamment au niveau des puits artésiens, de la réhabilitation des routes et du réseau électrique. Prenant la parole, le ministre des AS a souligné que « le changement réel au Liban ne pourra pas être opéré par le biais de la ligne de conduite actuelle ». « Nous avons besoin d’une véritable révolution culturelle et sociale et dans ce cadre, les projets de développement social prennent ainsi toute leur portée », a relevé M. Sayegh.

Notons enfin que l’accueil réservé au ministre à Kawkaba s’est déroulé en présence de plusieurs officiers supérieurs de la Finul.

Source: L’Orient Le Jour