Entrevue discrète entre le Hezbollah et Abdallah d’Arabie

Non classé
 
Entrevue discrète entre le Hezbollah et Abdallah d’Arabie
 
Deux dirigeants du Hezbollah se sont discrètement entretenus de la crise, le 26 décembre dernier à Djeddah en Arabie saoudite, avec le roi Abdallah et son ministre des Affaires étrangères, le prince Saoud el-Fayçal. Il s’agit de la première rencontre du genre entre des dirigeants saoudiens et des responsables du Hezb, en l’occurrence son numéro deux Naïm Kassem et le ministre démissionnaire de l’Énergie, Mohammad Fneich.
Selon les informations du quotidien al-Akhbar, un jet privé saoudien était venu chercher le 26 décembre dernier les deux responsables du Hezb pour cette rencontre, dont le but principal était d’aplanir les divergences bilatérales au sujet du gouvernement Siniora.
« Ce qui est ressorti de cette rencontre, ce sont des signes de disponibilité des deux parties pour améliorer les relations, mais l’entrevue n’a pas débouché sur des résultats tangibles » a-t-on précisé de source politique, alors qu’aucun commentaire n’a été fait côté saoudien.
D’après al-Akhbar, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait lui-même été invité en Arabie saoudite la semaine dernière, à l’occasion du pèlerinage à La Mecque, mais il a décliné l’invitation pour des raisons de sécurité.
Sur un autre plan, Hassan Nasrallah s’est réuni samedi avec l’ambassadeur d’Égypte au Liban, Hussein Darrar, une rencontre sans précédent depuis la fondation du Hezbollah en 1982.
Il convient de rappeler dans ce cadre que l’Égypte comme l’Arabie saoudite ont critiqué le Hezbollah pour avoir déclenché la guerre de cet été. De leur côté, les composantes de l’opposition ont annoncé lundi dernier qu’elles devaient se concerter cette semaine sur la suite à donner à leur campagne contre Fouad Siniora, à laquelle elles dénient toute légitimité depuis le 1er décembre dernier. Naïm Kassem a pour sa part promis que l’opposition s’en tiendrait à une action pacifique.
 

Jeudi 04 Janvier 2007 | 5:00 | Beyrouth