Pharaon affirme que le patriarcat maronite a remplacé la présidence de l’État

Non classé
 
Bkerké ne désemplit pas de visiteurs pendant les fêtes
 
Pharaon affirme que le patriarcat maronite a remplacé la présidence de l’État
 
«En l’absence du rôle réunificateur que devrait jouer la présidence de la République et au vu de la violation de la Constitution, le regard des Libanais se tourne vers Bkerké et vers ses propositions nationales et réunificatrices. » Voilà ce qu’a déclaré, hier, le ministre d’État Michel Pharaon, au terme de sa rencontre avec le patriarche Nasrallah Sfeir.
Durant les fêtes, le patriarcat maronite ne désemplit pas de visiteurs. Hier, le cardinal Sfeir a notamment reçu hier le ministre Pharaon, une délégation du CPL et une seconde du bureau politique du parti Kataëb, présidée par Karim Pakradouni. Le député Mohammad Kabbani et l’ancien député Ghattas Khoury sont également venus souhaiter de bonnes fêtes au patriarche maronite.
Rayya Daouk, qui s’est exprimée au nom de la délégation du CPL, a souligné que « Bkerké représente une autorité morale pour tous les Libanais, toutes confessions confondues, comme cette délégation du CPL venue aujourd’hui à Bkerké ».
 

Samedi 30 Décembre 2006 | 5:00 | Beyrouth