Le cheikh Akl druze appelle d’urgence à la tenue d’un sommet islamo-chrétien

Non classé
 
« La situation a atteint un niveau très dangereux », estime Naïm Hassan
 
Le cheikh Akl druze appelle d’urgence à la tenue d’un sommet islamo-chrétien
 
À l’occasion de la fête de l’Adha, le cheikh Akl druze, Naïm Hassan, a adressé un message aux Libanais dans lequel il a appelé à l’organisation rapide d’un sommet religieux islamo-chrétien. Estimant que « la situation au Liban a atteint un niveau très dangereux », il a souligné que « la rue ne mènera pas à une solution ».
Le cheikh Akl, qui a appelé à l’unité au sein de la communauté druze, a souligné que quelle que soit la situation, il est responsable de chaque personne de la communauté.
« L’Adha arrive cette année alors que le Liban est très loin de l’atmosphère de fête et que les Libanais sont divisés », a indiqué cheikh Hassan, soulignant que « la situation au Liban a atteint un niveau très dangereux et très compliqué. Sauver le pays est désormais primordial ».
« Si l’intérêt national consiste à ce qu’il n’y ait ni de vainqueur ni de vaincu, ce même intérêt impose à tout Libanais de ne pas prendre des positions qui mènent le pays à la perte et à la guerre civile », a indiqué le cheikh Akl, appelant les dirigeants à être « sages et réfléchis ». « Nous n’avons qu’une unique option, qui consiste à édifier un seul État juste et équitable envers les Libanais de toutes les communautés », a-t-il dit. « Un véritable dialogue est notre seul salut parce que la rue ne mènera pas à une solution », a-t-il ajouté.
Le cheikh Akl a souligné que « la communauté druze ne s’est battue que pour défendre l’islam, l’arabisme, la dignité et l’amour de la patrie. Nous sommes les protecteurs du Liban. Nous nous sommes sacrifiés pour le pays. Nous avons fait son histoire. C’est au Liban que nous resterons et notre main est tendue à tous ». Il a appelé à l’organisation rapide d’un sommet religieux islamo-chrétien, qui viendra compléter et mettre en pratique les points énoncés par le sommet islamique et ceux adoptés par le dernier communiqué des évêques maronites.
Cheikh Hassan a rendu hommage aux efforts déployés par l’armée libanaise et les FSI « qui veillent sur la sécurité du Liban ». Il a également invité les médias « à préserver la liberté d’expression tout en respectant l’unité nationale et la convivialité ».
Le cheikh Akl a enfin annoncé qu’il ne recevra pas les visites de félicitations pour la fête de l’Adha à cause de la situation qui sévit dans le pays.
 

Samedi 30 Décembre 2006 | 5:00 | Beyrouth