Visas : des « irrégularités » constatées au consulat de France à Beyrouth

Non classé
 
Liban-France 
Visas : des « irrégularités » constatées au consulat de France à Beyrouth
 
Des « irrégularités » ont été constatées au consulat de France de Beyrouth dans la délivrance de visas Schengen par un « recruté local », a déclaré jeudi le Quai d’Orsay. « Nous pouvons vous confirmer que le consulat général de France à Beyrouth a constaté des irrégularités dans la délivrance de visas Schengen par l’un de ses employés, recruté local », a dit à la presse le porte-parole adjoint du ministère, Denis Simonneau.
« Une procédure judiciaire a été ouverte à Beyrouth, à la demande de notre consulat, dès qu’il a eu connaissance de ces faits », a précisé M. Simonneau, en soulignant que « cette procédure est en cours ». Le porte-parole adjoint était interrogé par un journaliste sur l’existence d’un trafic de visas au consulat. À Beyrouth, on a refusé de commenter cette information.
Un rapport parlementaire avait révélé en octobre de « graves difficultés » dans la délivrance de visas Schengen par les consulats français de Moscou, Casablanca et Istanbul et mis en cause le recours à des recrutés locaux. L’auteur du rapport, le député Jérôme Chartier (UMP, droite au pouvoir), avait proposé de remplacer les recrutés locaux par du personnel titulaire. Il a expliqué que les employés recrutés localement coûtaient moins cher à l’État français mais succombaient parfois à la corruption, notamment de la part d’agences qui proposent sur Internet l’obtention rapide de visas.
Début décembre, toutefois, un diplomate français a été condamné à huit mois de prison avec sursis pour des visas frauduleux délivrés à des prostituées bulgares.
 

Vendredi 29 Décembre 2006 | 5:00 | Beyrouth