Une tentative du Hezbollah visant à discréditer le gouvernement

Non classé
Le ministère libanais de l’Intérieur clarifie l’affaire de "l’avion militaire Falcon"
 
Une tentative du Hezbollah visant à discréditer le gouvernement
 
L’avion n’est pas israélien, et n’a pas fait escale à Tel-Aviv
 
La télévision du Hezbollah "Al Manar" a amplifié l’affaire du "Falcon" qui aurait atterri à Beyrouth en provenance de Tel-Aviv. Le Hezbollah tente de discréditer le gouvernement et de l’accuser de collusion avec "lennemi sioniste".
 
 
Selon le quotidien libanais « L’Orient-Le-Jour », le bureau de presse du ministre de l’Intérieur, Hassan el-Sabeh, a apporté hier des clarifications sur le fameux avion Falcon qui aurait prétendument fait escale à l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv avant de se poser à l’aéroport international de Beyrouth (AIB) le 21 novembre 2006. Une affaire qui a été reprise par de nombreux médias et qui n’a pas été sans susciter une vague d’interrogations.

Répondant aux informations diffusées par la chaîne de télévision Al-Manar, le bureau du ministre a indiqué que « l’appareil est, à l’origine, un avion militaire portugais, qui est arrivé à l’AIB en provenance de Chypre et qui possédait un permis d’atterrissage daté du 16 novembre 2006 délivré par la direction générale de l’Aviation civile et l’armée libanaise, conformément aux usages suivis ». « Le permis mentionnait le trajet aérien de l’avion, à savoir Chypre-Liban-Portugal », a poursuivi le ministère.

« L’appareil s’est posé à l’AIB à 13h32, le 21 novembre 2006, avec onze passagers, parmi lesquels le ministre portugais des Affaires étrangères, Luis Amado. Il a quitté le soir même, à 19h39, avec neuf passagers à son bord », a ajouté le communiqué, notant que « deux journalistes portugais étaient brièvement restés sur le sol libanais ».

« L’arrivée de l’avion portugais au Liban n’était pas un secret (…), et l’entrée des membres de la délégation sur le territoire libanais s’est faite de manière légale et conformément aux usages suivis dans les cas similaires », a conclu le ministère.

Source: L’Orient Le Jour
Par
MediArabe
vendredi 22 décembre 2006 – 14h27