Près de 150 millions de dollars pour combattre la marée noire au large du Liban

Non classé
 
Près de 150 millions de dollars pour combattre la marée noire au large du Liban
 
La dépollution du littoral libanais après la marée noire provoquée par les bombardements israéliens l’été dernier nécessite un financement de 150 millions de dollars, a déclaré hier le directeur général du ministère de l’Environnement, Berge Hatjian, en marge de la conférence des ministres arabes de l’Environnement qui s’est tenue à Alger. « L’élimination de la marée noire nécessite près de 150 millions de dollars uniquement pour la dépollution, sans parler des préjudices économiques indirects » de cette pollution, a-t-il ajouté. Les coûts provoqués par cette dépollution doivent être pris en charge par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) dans le cadre du « Plan de la Méditerranée », a-t-il également dit. La situation de la marée noire, qui s’est étendue sur plus de 130 kilomètres, a été aggravée par « l’incapacité des organes gouvernementaux libanais à enrayer la propagation de la marée pétrolière et l’absence d’aide internationale », a-t-il dit.
 

Jeudi 21 Décembre 2006 | 5:00 | Beyrouth