Moments insolites – Liza’s resto

Non classé
 
MOMENTS INSOLITES – À Paris, un restaurant libanais contemporain et sa boulangerie créent la différence
 
Liza, le goût d’une libanité réinventée
 
Depuis mars 2005, Liza est « the place to be », 14, rue de la Banque, à Paris. Conceptuel, jeune, contemporain, ce restaurant offre une nouvelle vision de la cuisine libanaise, à l’image de l’équipe qui se charge de donner, tous les jours, son âme et son énergie aux lieux. À l’image, aussi, de l’action l’addition + un euro, lancée le 6 décembre au profit de l’association « Skoun », et qui démarrera effectivement à partir de janvier 2007. Véritable ambassadeur du Liban en France, Liza se veut un ambassadeur de charme utile, dynamique et efficace.
C’est un prénom qui circule dans Paris depuis plus d’un an. L comme Liza, Liza comme Liza Soughayar, une femme d’affaires bien dans son temps, le professionnalisme au bout des doigts, avec en plus l’envie de faire beau, bon et raffiné. En un mot, différent. « Je me suis dit, confie-t-elle, que ce serait vraiment dommage de ne pas montrer aux Parisiens notre artisanat et notre cuisine. Cet art de vivre exceptionnel, que l’on ne retrouve pas dans les restaurants libanais traditionnels. » Alors, la jeune dame, qui a fait ses études à l’école hôtelière de Lausanne et ses armes à l’hôtel L’Hermitage des Loges puis au Prince de Galles, trouve le local qui lui paraît idéal. Un espace qui lui ressemble, confortablement installé entre la Bourse et la place des Victoires. Puis elle s’entoure d’une équipe qui véhicule la même énergie et le même désir : créer un restaurant « à la fois créatif et gourmand, oriental et moderne, simple et sophistiqué ».

Un groupe gagnant
Pour illustrer au mieux le concept du Liza, Hubert Fattal s’est attelé à la décoration des lieux, avec la complicité d’Annabelle Kassar pour les luminaires et Nada Debs pour les meubles. « Tout a été fabriqué au Liban », précise Liza Soughayar. Karim Haïdar, le jeune cuisinier, qui n’en est pas à sa première expérience, s’est mis aux fourneaux. Hubert a inventé une ambiance, un style raffiné et aérien. Karim une nouvelle cuisine libanaise qui, partant des recettes traditionnelles, se permet des libertés bienvenues, tant dans la présentation que dans la manière de faire. « Tous les détails ont été soignés. Même les plats qui servent les mezzés ont été conçus par le designer Karen Tchekerdjian. » Enfin, le boulanger Hassan a été « importé » du Liban-Sud. « Puis, poursuit Liza, le succès aidant, nous avons pensé développer une boulangerie et une gamme de pain inédite. » Aux olives, aux figues, en club man’ouché, le traditionnel pain arabe n’a plus aucun complexe ! L de Liza est né, à la fois boulangerie pour acheter son pain et restaurant rapide pour consommer sur place. Du Japon aux États-Unis, en passant par la France, emballée, la presse est unanime pour saluer la réussite de cette image d’un Liban différent.

L’opération Skoun
« Durant la guerre de juillet, les clients français ont montré beaucoup d’intérêt pour le Liban », avoue Liza. Sûre de leur amitié, et bien que ce soit une première à Paris, elle décide de lancer, le 6 décembre, « L’addition + un euro s’il vous plaît ». « L’idée m’est venue dans un restaurant à Londres. C’est chose courante, là-bas, de verser un euro en supplément de l’addition en faveur d’une ONG. Par cet acte volontaire, le client pose un acte concret. » Convaincue par l’action de « Skoun », créée en 2003 par son amie Sarah Trad, « la première association à se charger, au Liban, de la prévention et du traitement ambulatoire des toxicomanes », elle va ainsi consacrer 6 mois à cette nouvelle expérience. « Nous avons également voulu faire connaître l’action de cette ONG en dehors des frontières libanaises. »
Le lancement de l’opération, fermeture du restaurant pour la soirée, cocktail et couverture presse en France, offerts par le Liza, il y a quelques jours, s’est fait en présence du Dr William Lowenstein, directeur général de la clinique Montevideo, Institut Baron Maurice de Rothchild pour la recherche et le traitement des addictions. Étaient également présents les amis du Liban, et ils sont nombreux…

Carla HENOUD
Lundi 11 Décembre 2006 | 5:00 | Beyrouth

2 thoughts on “Moments insolites – Liza’s resto

  1. Très bonne question Sambousek mais en réalité, je n’ai moi non plus aucune idée de l’endroit où est ce resto.
    C’est dans un quotidien que j’ai vu un article sur ce coup de génie…

Comments are closed.