Solana : Gare à un échec de Paris III

Non classé
 
CRISE
Solana : Gare à un échec de Paris III
 
Le diplomate en chef de l’Union européenne, Javier Solana, a mis en garde hier contre un échec de la conférence d’aide internationale au Liban, prévue le 25 janvier à Paris. Il a appelé les forces politiques du pays « à travailler clairement dans la bonne direction pour que la conférence de Paris soit un succès ». Sinon, « ce serait très dommage pour la population libanaise ». Dommage, c’est le moins qu’on puisse dire. Pour les milieux économiques, les fonds attendus à cette conférence seraient une bouffée d’oxygène dont l’économie libanaise, durement éprouvée par la guerre de juillet, ne peut plus se passer. Alors que le gouvernement affirme poursuivre les préparatifs de Paris III, la crise politique risque de compromettre les résultats escomptés. La Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Beyrouth a dressé hier un scénario catastrophe en cas d’échec de la conférence. Récession, chômage, fuite de capitaux, et à terme dévalorisation de la livre libanaise… Ce serait finalement le pouvoir d’achat des Libanais qui payera le prix de l’échec.
Mardi 05 Décembre 2006 | 5:00 | Beyrouth