Solange Gemayel : « Le tribunal international le plus vite possible, pour arrêter la série noire »

Non classé
 
Solange Gemayel : « Le tribunal international le plus vite possible, pour arrêter la série noire »
 
Dans son discours, Solange Gemayel, députée et veuve du président martyr Béchir Gemayel, qui a dénoncé les assassinats et les tentatives de déstabiliser le Liban, a directement pointé du doigt le régime syrien. « Nous sommes venus ici crier d’une même voix face à ce régime et à ses outils, qui lui assurent une couverture, que cela suffit », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : « Nous voulons dire, au nom de tous les martyrs qui sont tombés pour préserver la liberté, la souveraineté et la décision libre, qu’il faut que la série noire s’arrête. Et le moyen d’y parvenir est le tribunal international. Que ce tribunal soit mis en place le plus vite possible. Cela suffit de donner des prétextes fictifs pour entraver ou retarder sa mise en place. »
Appelant à privilégier la philosophie de vie sur la philosophie de mort, Mme Gemayel a déclaré : « Nous voulons un pays, pas une scène pour les guerres des autres. (…) Nous voulons soustraire la présidence de la République à la tutelle syrienne, parce que son rôle a été paralysé, et par conséquent la participation des chrétiens à la reconstruction du pays a été paralysée. »
 
Vendredi 01 Décembre 2006 | 5:00 | Beyrouth

One thought on “Solange Gemayel : « Le tribunal international le plus vite possible, pour arrêter la série noire »

Comments are closed.