Kofi Annan veut déployer une force plus importante au Liban

Non classé
Kofi Annan veut déployer une force plus importante au Liban
 

BRUXELLES (Reuters) – Kofi Annan, secrétaire général des Nations unies, invite la communauté internationale à mettre sur pied une force de stabilisation plus importante et mieux équipée au Liban pour venir en aide au gouvernement local et lui permettre de désarmer les milices du Hezbollah.

"Il est urgent que la communauté internationale agisse pour faire la différence sur le terrain", a-t-il déclaré mardi lors d’une conférence de presse à Bruxelles, souhaitant la mise sur pied d’un contingent doté d’un "concept opérationnel et des capacités différentes".

"Je compte sur des contributions de pays européens et d’autres régions", a-t-il insisté, s’exprimant à l’issue d’un entretien avec José Manuel Durao Barroso, président de la Commission européenne, selon lequel plusieurs Etats membres ont déjà répondu positivement.

"Cette force sera plus importante, telle que je l’imagine, bien plus importante que la force de 2.000 hommes que nous avons là-bas", a-t-il affirmé, faisant référence aux effectifs de la Finul (Force intérimaire des Nations Unies au Liban), dont le mandat expire le 31 juillet.

Le secrétaire général a toutefois recommandé que la mission de désarmement du Hezbollah incombe au gouvernement libanais, conformément à la résolution 1559 du Conseil de sécurité, et non à cette force de stabilisation.

Israël et les Etats-Unis n’ont pas caché leurs doutes au sujet de cette force. Washington s’est notamment interrogé sur les moyens à mettre en oeuvre pour empêcher le Hezbollah de s’attaquer à l’Etat juif, tandis que les autorités israéliennes jugeaient l’idée prématurée.

Kofi Annan a déclaré vouloir soumettre un ensemble de propositions au Conseil de sécurité dès le retour de la mission d’évaluation qui se trouve actuellement en Israël et qui doit se rendre également au Liban et en Syrie.

 

Source: Reuters