Trois Libanais à Polytechnique et le major de promotion est le petit-fils d’Henri Eddé

Trois Libanais à Polytechnique et le major de promotion est le petit-fils d’Henri Eddé

 

Les rangs des polytechniciens libanais ne cessent de croître, notamment depuis la fin de la guerre libanaise. Joseph Naggear avait, dès 1929, été le premier d’entre eux, suivi en 1938 par Henri Naccache. Après eux, les noms de Chafic Moharram (1951, conseiller du président Fouad Chéhab), Carlos Ghosn (1974, président de Renault-Nissan), Sélim et Maroun Eddé (1978 et 1984, fondateurs de Murex) sont connus de tous.
Aujourd’hui, trois jeunes Libanais appartenant à la promotion sortante de cette prestigieuse grande école française viennent s’ajouter à un palmarès déjà fourni. Tout récemment, David Mouffarège, Fady Saab et Stéphan Zébouni ont reçu leurs diplômes de fin d’études, en même temps que le major de leur promotion, Emmanuel Terrasse, libanais à moitié puisqu’il est le fils de l’historienne Anne-Marie Henri Eddé.
Ajoutons pour information que le cursus normal de Polytechnique, qui était autrefois nettement plus court, comprend actuellement deux années de préparation pour le concours d’entrée, suivies de cinq autres de cours et de stages après l’admission, sans compter une spécialisation additionnelle.

Source: www.lorient-lejour.com

le 30 mai 2006