Zarqaoui promet de vaincre les États-Unis, dans une première apparition publique

Non classé

Zarqaoui fait irruption en vidéo sur le Web et promet de vaincre les USA

 

cliquez sur la photo pour visualiser la vidéo

 
Abou Moussaab al-Zarqaoui, le chef d’el-Qaëda en Irak, est apparu hier dans une vidéo sur Internet et a promis de vaincre les États-Unis, dans une rare apparition publique de l’un des militants les plus recherchés au monde. Parallèlement, le Premier ministre irakien désigné, Jawad al-Maliki, s’est donné hier deux semaines pour former son gouvernement, alors que le pays a connu de nouvelles violences meurtrières.
«Je jure par Dieu que l’Amérique sera vaincue en Irak », a déclaré l’homme se présentant comme Abou Moussaab al-Zarqaoui. Ce dernier, portant la barbe, est montré écoutant des combattants l’informant des développements dans la ville rebelle de Ramadi, dans l’ouest de l’Irak. Sa tête couverte d’un foulard noir, il est ensuite montré assis, un fusil mitrailleur à sa droite, dans la vidéo mise en ligne deux jours après la diffusion d’un enregistrement vidéo d’Oussama Ben Laden, dans lequel le chef du réseau terroriste el-Qaëda a accusé l’Occident de faire la guerre à l’islam. « Prenez garde de ceux qui parmi vous rejoignent ces institutions de collaborateurs, l’armée et la police (irakiennes). Je jure par Dieu qu’ils ne recevront de nous que des (coups) d’épées tranchants. Nous lancerons des batailles qui feront blanchir les cheveux des enfants », a dit Zarqaoui.
Il y avait eu jusque-là seulement des enregistrements audio de Zarqaoui. L’armée américaine en Irak avait obtenu des photos de Zarqaoui en février 2005 lors d’une opération militaire à proximité de Ramadi, considérée comme un fief des radicaux islamistes. Il est l’homme le plus recherché en Irak. Sa tête a été mise à prix à 25 millions de dollars par les Américains.
Dans la vidéo mise en ligne sur un site islamiste et intitulée « Communiqué au peuple », Zarqaoui a aussi annoncé la formation d’une organisation regroupant les groupes de combattants antiaméricains. Il n’était pas possible de vérifier l’authenticité du message, daté du 21 avril.
Sur le plan politique, le Premier ministre désigné Jawad al-Maliki s’est donné hier deux semaines pour former son gouvernement. Le président américain George W. Bush a affirmé que l’accord en Irak sur un nouveau gouvernement représentait « un développement majeur dans la guerre contre le terrorisme, après des mois de négociations patientes ». Les principales formations irakiennes (alliance chiite, coalition kurde, partis sunnites) ont par ailleurs commencé à discuter de l’attribution des ministères.
Dans les violences, treize Irakiens, dont six ouvriers et un juge, ont péri dans la journée dans des violences qui ont blessé aussi dix personnes tandis que le ministère de la Défense faisait état de la mort de 123 civils dans les sept jours précédents.