Échos de Paris

Non classé

Échos de Paris

 
 
Les adieux de mademoiselle courage
À son retour de Colombo où elle se rendra le 3 mai prochain pour recevoir le prix de la liberté de la presse de l’Unesco, May Chidiac rencontrera la presse française et étrangère au CAPE à l’invitation du centre lui-même. Elle a accepté le principe d’une telle rencontre qui lui permettra en quelque sorte de faire ses adieux à ses amis français et aux Libanais de Paris. Notre courageuse consœur est en effet sur le point de terminer sa longue et difficile période d’adaptation suite au tragique attentat qui la contraint aujourd’hui de vivre avec des prothèses.

Joe Sfeir dans les hautes sphères
Au cours du Salon international de la haute horlogerie qui vient de fermer ses portes à Genève, Joe Sfeir a été nommé conseiller du comité d’organisation de ce prestigieux Salon. Dans les annales du SIHH, le patron d’Élysée Horlogerie sera le seul Libanais à entrer dans le « saint des saints », c’est-à-dire le cercle très fermé de ceux qui décident des prochains Salons, des stratégies à suivre, et des politiques de développement et des tendances de la haute horlogerie suisse et française.

« I Love Paris »
Séjour printanier – mais sans le légendaire soleil d’« April in Paris » – de Raya Daouk sur les rives de la Seine où elle rencontre des amies libanaises et des pays du Golfe pour du shopping et aussi pour s’enquérir de tout ce qui est nouveau en matière de santé et de mise en forme. Il est question de rencontres à caractère politique. Mais en toute discrétion, avec des milieux parlementaires et des responsables de l’UMP et du PS.
Jeune talent de chez nous
La Galerie ART, rue Quincampoix, présente et expose les œuvres de Nadim Trad. Un jeune talent qui accueillera lui-même les visiteurs jusqu’au 21 courant, de 18 à 21 heures. L’exposition est vivement encouragée par l’Office du tourisme du Liban à Paris et son directeur Serge Akl, ainsi que par l’ambassadrice du Liban, Mme Sylvie Fadlallah, toujours présente quand il s’agit de promouvoir la culture et l’art libanais.
 
Mabrouk
Mariés à Paris, Abboudi al-Omari et Mélanie, fille du célèbre photographe Henri Cartier Bresson, célébreront l’événement en grande pompe le mois prochain dans le cadre prestigieux du palais Sursock de Beyrouth. Les préparatifs de la soirée vont bon train sous la supervision des parents du jeune marié, Khaled et Chafica al-Omari.
 
Gala de bienfaisance libano-français
Grand gala de bienfaisance le 19 mai prochain à l’Unesco sous l’égide de l’Ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare de Jérusalem et de l’association « Lebanese Society in Europe ». Sous le haut patronage et très probablement en présence de l’ambassadrice du Liban auprès de l’organisation internationale, Mme Samira Hanna el-Daher. Les invitations sont adressées par le grand maître de l’Ordre, SAR le prince Charles-Philippe d’Orléans, et Mlle Angel Kairouz, présidente de l’association libanaise. La cheville ouvrière de l’événement, qui veille déjà à la réception et au tri des réponses, est Mme Laura Hadji Georgiou.
 
Jean Manson et les saveurs libanaises
Dans une interview parue dans Le Journal du Dimanche, Jean Manson – qui fête ses trente ans de carrière par un spectacle musical au Cirque d’Hiver – a fait un clin d’œil au Liban et aux Libanais en citant parmi ses lieux parisiens favoris, le restaurant Noura où elle aime, dit-elle, se souvenir des saveurs du pays du Cèdre. La chanteuse franco-américaine lance par la même occasion un nouvel album intitulé « Jean Manson en public », édité par Sony BMG.

 
 
Par Élie MASBOUNGI