Hamadé: Le haut débit au Liban au plus tard en avril

HAUT DEBIT AU LIBAN

 

 

INTERNET

Le DSL sera proposé à un prix parmi les moins chers de la région

 

d’après Habib Torbey

 

L’Internet haut débit, via DSL, fera son entrée sur le marché libanais au plus tard en mars ou avril 2006, selon le ministre des Télécommunications, Marwan Hamadé. Ce dernier a signé, hier, un accord avec les entreprises de télécommunications, (GlobalCom Data Services, Pesco Telecom, Cable One, Cedarcom et Sodetel, détenue à 50 % par l’État), Ogero et les fournisseurs d’accès (Cyberia, Inconet-Data Management, Terranet, New Com et Moscanet) leur autorisant à exploiter l’Internet haut débit.
« Cet accord permet de rattraper l’immense retard accumulé en matière de télécommunications, le Liban étant le dernier des pays arabes à se doter de cette technologie », a souligné M. Hamadé, qui a tenu à donner le premier rôle au secteur privé. « Une première dans la région en ce qui concerne le DSL », a-t-il ajouté.
En effet, le DSL empruntant le réseau de téléphonie fixe, le gouvernement s’est engagé à fournir aux compagnies privées, en collaboration avec Ogero, une partie des investissements nécessaires à sa mise en place. « La réduction des coûts entraînée par cette collaboration nous permettra de proposer le DSL aux tarifs les moins chers du monde arabe », a expliqué à L’Orient-Le jour le directeur de GlobalCom Data Services, Habib Torbey.
Grâce à un modem relié à la ligne de téléphone fixe, le DSL offrira aux usagers une connexion continue et un débit beaucoup plus rapide que celui dont ils disposent actuellement. « Le débit pourra aller jusqu’à deux megabytes par seconde dans un premier temps puis jusqu’à 18 MB/s dans un second temps », selon M.Torbey, contre 33 kilobytes par seconde actuellement. Il estime le nombre de clients potentiels entre 150 et 200 000, soit un marché d’« environ 150 millions de dollars par an ».
Plus tard lorsque le DSL sera raccordé à la télévision, le nombre des utilisateurs pourrait même passer à 500 000. Cette opération devrait aussi entraîner une hausse du nombre d’abonnés à la téléphonie fixe. « Le réseau libanais a une capacité de près d’un million et demi de lignes, et il ne compte aujourd’hui que 650 000 abonnés », a souligné M. Torbey.

50 dollars par mois
Les décrets tarifaires n’ayant pas encore été publiés, les prix ne sont pas encore définis, mais le communiqué d’Inconet évoque un prix autour de 50 dollars par mois, avec un investissement initial de 100 dollars. Des « packages » seront proposés aux entreprises, selon leur taille, a affirmé M.Torbey. Et des tarifs préférentiels seront proposés aux écoles, aux centres de recherches, aux associations et autres, a ajouté le ministre.
Cette nouvelle technologie, qui comptait 110 millions d’usagers dans le monde fin juin, mettra-t-elle fin au bas débit ? Non, répond M.Torbey, l’offre sera simplement plus élargie pour répondre aux besoins des consommateurs, les fournisseurs d’accès proposeront les deux services en fonction du mode d’utilisation des clients. Et le secteur demeurera ouvert à la concurrence afin de maintenir les prix à un niveau abordable.
M. Hamadé a profité de l’occasion pour inscrire cette initiative dans le cadre des réformes du secteur, promises par le gouvernement il y a cinq mois. Il a ainsi relevé la hausse des recettes, qui sont passées de 1 150 milliards de livres libanaises en 2004 à 1 655 milliards cette année, soit le tiers des revenus du Trésor. Il a également évoqué les recrutements au sein de la direction, indiquant avoir reçu plus de 750 candidatures pour cinq positions, l’application prochaine de la loi 431 afin de créer l’Office de régulation des télécoms puis Liban Télécom, et l’adoption du budget annuel des compagnies de cellulaires à près de 8 millions de dollars.
Enfin, le ministre a rappelé le règlement du différend avec les entreprises FTML-FTMI, qui a permis des économies de l’ordre de 230 millions de dollars.

 

L’article de sahar al-attar

 

Source: L’ORIENT LE JOUR

 

One thought on “Hamadé: Le haut débit au Liban au plus tard en avril

  1. ils avaient dit janvier , ca a ete repoussé a avril ca ne va concerner que beyrouth dans un 1er temps et la il faut changer les lignes de telephones : le diametre du cuivre n est pas suffisant pour le haut debitl avantage maintenant: le dsl a un up et down equivalent , alors que l adsl a un down plus important que le up 🙂

Comments are closed.