Message de Chirac à May Chidiac

Non classé

« Les amis du Liban se tiennent à ses côtés »

 

Samedi 01 Octobre 2005

L’état de santé de la journaliste a été qualifié de « stable »

 

Pour la cinquième journée consécutive après l’attentat terrible qui l’avait visée et au cours duquel elle a été grièvement blessée, la journaliste May Chidiac a continué de subir un traitement et son état de santé a été qualifié de stable. Et pour la cinquième journée consécutive, le flot de visiteurs à l’Hôtel-Dieu n’a pas tari. L’ambassadeur de France, Bernard Émié, a porté à la famille de la journaliste blessée un message du président Jacques Chirac, sur lequel celui-ci avait ajouté une phrase de sa main.

 

« C’est avec consternation que j’ai appris l’horrible attentat dont vous avez été victime le 25 septembre, déclare le président français dans son message, lu par M. Émié à l’hôpital. Cette agression dans laquelle vous avez été grièvement blessée suscite l’horreur et la plus vive indignation. En vous frappant, c’est un symbole de la liberté d’expression, fondement de la démocratie libanaise, qu’on a voulu atteindre. »

 

Et de poursuivre : « Dans ces circonstances particulièrement douloureuses, je tenais à vous présenter ma très chaleureuse sympathie en même temps que mes vœux de prompt rétablissement. J’espère de tout cœur que votre état de santé connaîtra une amélioration rapide. »

 

« Soyez assurée que les amis du Liban, en cette phase cruciale de son histoire, se tiennent fermement à ses côtés, ajoute M. Chirac dans son message. Déterminés à ne pas céder à la terreur et à l’intimidation, ils veulent continuer d’unir les efforts de tous pour que votre pays soit fort et indépendant. »

 

L’état de santé de May Chidiac a donc été qualifié de stable et en amélioration continue hier par le Dr Ramzi Kachouche, qui a lu le communiqué officiel de l’hôpital. Les sources médicales ont également noté qu’elle réagissait bien au traitement. Mme Chidiac a été introduite une nouvelle fois, hier, au bloc opératoire où ses blessures ont été traitées, et elle le sera une nouvelle fois lundi prochain. Par ailleurs, ses blessures sont en voie de guérison et aucun effet secondaire n’a été observé chez la patiente, qui ne pourrait vraisemblablement pas quitter l’unité des soins intensifs avant la semaine prochaine, selon le médecin responsable de cette unité.

 

Par ailleurs, May Chidiac a également reçu une lettre de la représentante du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Liban, Mona Hammam, qui a dénoncé l’« acte violent à l’encontre d’une grande journaliste appréciée mondialement ». Mme Hammam a demandé à Dieu de lui donner « la force et un prompt rétablissement, afin qu’elle puisse surmonter cette épreuve le plus vite possible et retrouver le contact avec le public ».

Parmi les personnalités qui se sont rendues à l’Hôtel-Dieu pour s’enquérir de l’état de santé de Chidiac, on comptait les députés Boutros Harb et Hagop Kassardjian, ainsi que Gebrane Bassil, représentant le député Michel Aoun, l’ancienne ministre Leila Solh Hamadé, une délégation d’avocats des Forces libanaises (FL), le président de l’Association des banques Joseph Torbey, accompagné du secrétaire général de la Fédération des banques arabes Habib Zoghbi, une délégation du syndicat des acteurs libanais, ainsi que de nombreuses personnalités et de nombreux citoyens. Le député Pierre Serhal a pour sa part adressé un message à la famille de Chidiac dans lequel il dénonce l’attentat et exprime ses vœux de guérison à la journaliste.

Un émissaire du ministre émirati de l’Information, cheikh Abdallah ben Zayed, Ahmed Balouche, a visité les locaux de la LBC à Adma et rencontré son PDG Pierre Daher. M. Balouche a dénoncé l’attentat dont a été victime May Chidiac, et affirmé que « les Émirats arabes unis sont solidaires des médias libanais en ces circonstances que traverse le Liban ».

 

Les journalistes de Zahlé et de la Békaa-Ouest ont effectué pour leur part un sit-in au Sérail de la ville, pour protester contre la tentative d’assassinat de Chidiac. Étaient présents les députés Élias Skaff, Salim Aoun, Assem Araji, Hassan Yacoub et Camille Maalouf.

 

L’archimandrite de Saïda et de Deir el-Qamar pour les grecs-catholiques, Mgr Nicolas Darwiche, a annoncé qu’il célébrerait une messe à l’intention de May Chidiac le dimanche prochain à 11h, en l’église Notre-Dame à Kfarhouna. Une messe a également été célébrée à l’école Saint-Georges des antonins à Baouchrieh, dédiée à la guérison de la journaliste.

 

L’Orient-Le Jour